Association fondée en 2012, agréée par la Région de Bruxelles-Capitale comme Entreprise Sociale et Démocratique (ESD), Arts&Publics place les différents publics de la culture au centre de son action à travers quatre missions de médiation culturelle en intersection : la formation et l’insertion, l’animation citoyenne et la promotion des arts pour tous·tes.

Ces missions se concrétisent à travers un large éventail d’activités : 

  • la facilitation de l’accès à la culture pour tous·tes par la mise en avant de la gratuité, par l’éducation au patrimoine et par l’initiation des « non-publics » et des plus précarisés (bénéficiaires du CPAS, primo-arrivants, MENA) ; 
  • l’utilisation du jeu vidéo et des technologies numériques comme outils d’éducation et spécifiquement d’éducation aux médias , d’éveil à la citoyenneté des jeunes générations et d’insertion ; 
  • la formation et l’accompagnement des artistes en reconversion et des futur·e·s médiateur·trice·s culturel·le·s. ;
  • le soutien à la production artistique ;
  • l’éducation permanente des professionnel·le·s du secteur socioculturel.

4 missions pour 2 pôles d’activité en interaction

Opérateur socioculturel dynamique et innovant, nous menons de nombreux programmes et projets avec le secteur muséal ainsi que ceux de la jeunesse, de l’enseignement et de la formation, à travers nos quatre missions fondamentales – la formation, l’insertion, l’animation et la promotion – menées de façon transversale au sein de deux pôles d’activité : un pôle de médiation culturelle et production artistique et un pôle de médiation culturelle numérique.

Active dans le secteur des musées en Fédération Wallonie-Bruxelles (notamment par la valorisation de leur gratuité chaque 1er dimanche du mois), dans l’animation d’ateliers de création vidéoludique amateur avec les écoles, écoles de devoirs, maisons de jeunes et dans l’insertion socioprofessionnelle (mise en place de parcours de formation et d’accompagnement en médiation culturelle numérique et non numérique), notre ASBL promeut la culture comme vecteur de cohésion sociale, d’éducation et d’insertion.

4 missions pour 4 axes de médiation culturelle transversaux

Il n’y a pas une mais des médiations culturelles chez Arts&Publics, concrétisées à travers 4 missions distinctes, traduisant le cycle de tout parcours socioculturel :

  • la formation : nos programmes centrés sur la médiation culturelle non numérique, numérique et vidéoludique, ainsi que sur la production artistique, destinés aux artistes et animateurs bruxellois en recherche d’emploi ou en reconversion professionnelle, associent l’acquisition de connaissances et de compétences techniques à une démarche de projet personnel ;

  • l’insertion : dans la continuité de la formation, les porteurs de projet sélectionnés bénéficient d’un parcours d’accompagnement au sein de l’ASBL (CDD sous statut Article 60) pour développer et concrétiser leur idée de départ dans une optique de professionnalisation voire d’entrepreneuriat ;

  • l’animation : la médiation culturelle et la production artistique sont, par essence, indissociables de la confrontation au public selon une approche interactive – elles prennent la forme, entre autres, d’ateliers de création de jeux vidéo thématiques à destination des jeunes publics, de visites ou d’ateliers de cocréation intergénérationnels avec les musées, d’ateliers ou d’évènements multidisciplinaires, de spectacles ou d’expositions ;

  • la promotion : opérateur engagé dans la promotion d’une culture accessible au plus grand nombre, en particulier à celles et ceux désignés comme « non-publics », Arts&Publics mobilisent ses canaux de diffusion et ses réseaux au service de la visibilité des programmes et projets menés, qu’ils lui soient propres ou qu’elle les accompagnent. Dans un souci de proactivité, nous veillons à ce que chaque porteur.euse de projet soit acteur.trice de sa communication.

2 pôles d’activité en intersection

Exclusivement centrées sur la médiation culturelle conventionnelle avec les musées (accompagnement de la gratuité du 1er dimanche du mois dès 2013, puis mise en place du programme « Pour 50c t’as de l’art ! » à partir de 2015), nos activités se sont progressivement élargies à la médiation culturelle numérique et vidéoludique (projets Artoquest et Rives d’Europe en 2016), faisant dans certains cas le lien avec le contexte muséal (VideoMuz et sa déclinaison VideoMuz For Kids), désormais réunies dans le programme d’ateliers Jeu vidéo & Société (principalement axé sur les jeunes publics), à l’animation (CAFÉ), à la promotion artistique (KiosKup) ainsi qu’à l’insertion socioprofessionnelle (lancement de la BAMBA en 2017, aujourd’hui BAMBA/CHAMPS, et de la BAMBA numérique en 2018, matérialisée par le programme MediaCraft et le programme CoopCraft, réunis aujourd’hui dans NUMBERS.

Cette évolution nous a amenés à redéfinir l’architecture de fonctionnement de l’association en deux pôles :

  • un pôle Médiation culturelle et production artistique, dédié à la promotion des musées gratuits et au rapprochement entre les musées et les publics et non-publics (primo-arrivants, allocataires sociaux, jeunes publics, MENA, etc.), aux programmes d’insertion socio-professionnelle et aux projets de médiation dits non numériques et de production artistique ;
  • un pôle Médiation culturelle numérique, dédié à la formation et aux activités pédagogiques dans le domaine du jeu vidéo et, dans une moindre mesure, de l’audiovisuel et des technologies de l’information et de la communication.

À l’exception de quelques associations ponctuelles, ces deux cercles d’action sont longtemps restés tangents, avec un pôle Musées prédominant. Le développement de nos activités s’est traduit par un rééquilibrage des pôles dans une configuration en intersection et à géométrie variable : une structure vivante qui s’adapte en fonction du déploiement ou, à l’inverse, du recentrage de ses missions.

De la médiation numérique et non numérique

Les arts n’échappent pas à la révolution technologique. S’ils restent incontournables, les supports de médiation physiques, tels que les livrets, les visites guidées, les audioguides, la signalétique, ils ne suffisent plus à répondre aux attentes des publics dans leur rapport à la culture. L’essor des nouvelles technologies implique une réelle mutation dans la façon de s’informer, de s’instruire et de consommer. La demande est désormais à l’interaction et l’immersion. Très tôt consciente de cela, Arts&Publics a progressivement intégré les outils et technologies numériques, au premier rang desquels le jeu vidéo, dans ses différentes missions.

Des arts et de la culture pour tous !

Téléchargez nos publications

https://artsetpublics.be/wp-content/uploads/2023/10/regards-sur-les-musees-2023.pdf
https://artsetpublics.be/wp-content/uploads/2023/10/regards-sur-les-musees-2023.pdf

Abonnez-vous à nos newsletters !

Choisissez la ou les listes d’envoi auxquelles vous souhaitez vous inscrire*