« L'école en forêt » par Alice Schuermans

Alice anime des ateliers en pleine nature pour les enfants de 5 à 12 ans des écoles (sections maternelle et primaire), écoles de devoirs, maisons de quartier et structures ATL (Accueil Temps Libre) du quartier Athénée d'Ixelles. À travers des animations pratiques et ludiques en classe, en forêt et au potager, ils partent à la rencontre de la nature, apprennent à l’explorer, la comprendre et l’aimer.

Associant pédagogie active et éco-pédagogie, « L'école en forêt » ambitionne de rendre chaque enfant acteur de ses apprentissages. En impulsant chez lui une démarche d’investigation, en cultivant son enthousiasme, elle lui offre un espace où se relier au monde et trouver sa place.

Le projet repose sur une approche en trois axes : artistique (Land Art : Art & Nature), scientifique (Science Lab : Science & Nature) et sensorielle (Méditation & Nature).
 

Land Art : Art & Nature

Glaner, construire, intervenir, créer. Explorer la nature, réaliser des créations en matériaux naturels (peinture végétale, tissage végétal, Land Art, dessiner, empreintes végétales…). Dans un monde en quête de matière, le groupe explore le principe de l’éphémère, de la biodégradabilité, l’œuvre sous forme de don, de cadeau au monde.
 

Science Lab : Science & Nature

Découverte de la botanique, cycle des saisons, reconnaitre les éléments naturels et les animaux. Expériences scientifiques, potagers, observation d’une fourmilière, d’éléments naturels à la loupe, observation de nid, construction de nid, écologie, écodynamique, biosphère…
 

Méditation & Nature

Calme, ancrage, espace, observation, souffle et respiration. Retrouver son centre, se poser. Méditations actives, par le souffle, mouvements conscients… Un moment collectif pour être présent à ce qui se passe autour de nous. Renforcement de la cohésion de groupe, de la sensation d’appartenance, outils de contrôle des dynamiques corporelles.


Les lieux et le rythme du projet

Originalité, « L'école en forêt » accompagne les élèves dans trois lieux de leur environnement de vie, qui leur sont plus ou moins familiers : l'école, plus particulièrement la classe, la forêt (balades, cueillettes, etc.) et le potager (sorties aux potagers urbains Agnès Varda, situés sur le territoire de la commune).

Certains des ateliers se déroulent sur une journée entière, sinon sur plusieurs périodes (dans le cas des écoles par exemple).


À propos d'Alice

Alice est formée aux arts, pratiques artistiques, performances et à la photographie.

Dans le parcours qui l'a conduit à intégrer le cycle de formation BAMBA 2019, elle a d'abord pratiqué l’art du conte en crèche, prégardiennat et école maternelle, avant de donner des ateliers d’art et de création manuelle aux enfants des écoles maternelles en parascolaire.

Engagée depuis des années dans l'écologie et la défense de l’environnement, elle a développé une pratique personnelle du Land Art* à destination du grand public, notamment des enfants souvent trop peu sensibilisés à ces enjeux.
 

Contactez-la

Le projet vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus ? Vous aimeriez mettre en place un programme d'ateliers au sein de votre établissement ? N'hésitez pas à contacter Alice par e-mail via alice@artsetpublics.be ou par téléphone au +32 485 692 919.
 



* Le Land Art est une tendance de l'art contemporain, utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont à l'extérieur, exposées aux éléments et soumises à l'érosion naturelle ; ainsi, certaines ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos. Voilà que, en pleine nature quelque chose s’organise différemment, il y a une mise en scène, des branches dessinent une femme, une pomme géante renferme un arbre, des pommes bleues sont suspendues à un arbre, des gourmands de pommiers et des pommes forment des pyramides, le gazon pousse et s’empare de la pinède, des pommes flottent comme des bulles de champagne, les feuilles d’un livre deviennent des voiles, nous sommes dans le processus de création. Cela peut donner des œuvres monumentales comme des interventions légères et subtiles qui, en ajoutant l’un ou l’autre détail, changent la perception que l’on a de l’espace et du lieu. C’est une création en direct, en prise avec les éléments et les saisons et qui restera, offerte aux promeneurs, à la nature, qui, avec l’action du temps reprendra le dessus sur cette intervention humaine et transformera l’œuvre, jusqu’à son engloutissement, sa disparition.

Téléchargez la version numérique