« KaTchiPoun » par Leonardo Garcia

KaTchiPoun est un projet de cirque social. L’idée est de faire découvrir l’univers du cirque à un public d’adolescents qui de manière générale n’auraient pas accès à la pratique de cette discipline.

Le projet KaTchiPoun (pierre-papier-ciseaux en français) a pour but de sortir les jeunes de leur quotidien en leur proposant des activités originales et constructives, à travers l’univers du cirque, une pratique à la fois artistique et sportive méconnue par les adolescents d’aujourd’hui, mais un outil puissant pour développer des qualités humaines et améliorer la convivialité.

KaTchiPoun vise à mettre en lien différentes associations de cohésion sociale avec les lieux de cirque à Bruxelles afin d’organiser des ateliers autour des différentes disciplines circasiennes, offrant ainsi un espace pour reconnecter la population à la culture par l’intermédiaire des arts du cirque.

Grâce à la formation BAMBA, Léo a acquis des compétences en écriture et en communication servant de base à son projet. L’idée KaTchiPoun est devenue réalité avec le soutien institutionnel d’Arts&Publics permettant l’expansion de la reconnaissance des arts du cirque. Il mène actuellement une première expérience avec FEDASIL.

À propos de Leonardo

Leonardo, d’origine chilienne, a commencé le cirque en faisant du jonglage à l’âge de 13 ans. À 18 ans, il a décidé de parcourir l’Amérique du Sud en auto-stop pour finalement réaliser que le chemin du cirque était celui à suivre.

En 2013, il arrive à Turin (Italie) pour commencer une première formation professionnelle dans une école de cirque (cirko Vertigo) où il a exploré des disciplines plus acrobatiques comme l’équilibre sur les mains et le main-à-main. Il est ensuite passé par l’école Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles (ESAC) dont il est diplômé depuis 2017 en tant que voltigeur de main-à-main. Il a travaillé en tant qu’interprète dans différents spectacles et compagnies, mais la crise sanitaire l’a amené à se rediriger vers la pédagogie.


 «Le vent se lève, il faut tenter de vivre»

Le Cimetière marin, Paul Valéry


Contactez-le

Si vous faites partie d’une organisation qui travaille avec des adolescents ou vous êtes intéressé par ce projet qui mélange des aspects sociaux et le monde de la culture circassienne ou si vous disposez de locaux qui pourraient accueillir ces ateliers, n’hésitez pas à contacter Léo : leonardo@artsetpublics.be ou par téléphone au +32 (0)485.92.18.69.