Les musées rouvrent... Y retournerez-vous ? Le public répond "OUI", mais pas sans conditions !

Au moment où leur réouverture s'amorce à Bruxelles et en Wallonie, les musées accueillent le public dans une configuration repensée. Cette perspective suscite un nombre important de questions et d'interrogations, la première d'entre elles étant : les visiteurs seront-ils au rendez-vous ? À travers un sondage, Arts&Publics a testé les réactions de 190 visiteurs réguliers de musées après cette longue période de fermeture.

De manière générale, les résultats montrent un vif intérêt empreint d’un besoin de quelques garanties.

Les chiffres

Si 77,8 % des gens expriment l’envie d’y aller, seuls 58,5 % pensent s’y rendre dans le mois. 10 % ne pensent pas y retourner avant 4 mois et 10 % même avant la mise au point d’un vaccin contre le coronavirus.

Pour une part importante d'entre eux (47 %), le mode de transport privilégié pour les visites culturelles restera la voiture, alors que 28 % opteront pour les transports en commun, 12 % se rendront au musée à pied et seulement 4,2 % à vélo.

Près de 49 % des sondés sont prêts à se déplacer partout en Belgique pour effectuer une visite alors que 25 % ne se déplaceront pas de plus de 15 kilomètres.

Pour 55 %, leur sérénité face à la visite se situe à 8/10 ou plus.

60 % pointent le risque d’affluence comme facteur de renoncement à une visite, loin devant toute autre cause. Notons néanmoins que le prix arrive en deuxième place avec 22,6 %.

Les facteurs pouvant encourager les visiteurs à aller au musée sont du même ordre. La limitation du nombre de personnes à l’heure, avec 61 %, et l’existence de parcours évitant que les visiteurs se croisent, avec 56 %, reviennent le plus souvent. Le port du masque obligatoire (47 %) et la présence de gel hydroalcoolique à l’entrée (44 %) suivent de près.

66 % jugent acceptable la limitation du nombre au cercle familial, mais 22 % pensent qu’augmenter cette limite à 5 à 10 personnes serait positif.

En l’absence de guide, la mise à disposition d’un outil numérique n’est pas nécessairement souhaitée pour 32 % des sondés. Pour ceux qui le souhaitent, la moitié opte pour l’audioguide.

Assister à un spectacle (pour 42 %) ou à une séance de cinéma (pour 16 %) sont des activités qui manquent aux sondés.

La consommation de culture numérique a augmenté nettement pour 32,4 % des sondés et 43 % des sondés déclarent avoir effectué une visite virtuelle. Les sondés sont globalement satisfaits de l’offre culturelle en ligne en qualité comme en quantité.

Quant à la gratuité, si 30 % seraient heureux de la voir être pratiquée tous les jours, le jour privilégié reste bien sûr le dimanche (62 %) contre 13 % pour le mercredi, les autres étant partagés entre différents jours ou des solutions panachées prévoyant notamment des gratuités pour le milieu scolaire, et enfin 3 % seulement estimant qu’un musée ne devrait jamais être gratuit.

Par ailleurs, après une semaine d’activités, certains musées nous ont confié leur sentiment sur le retour du public. Les visiteurs sont contents d’être là et suivent en général bien les consignes. Les équipes trouvent ce retour enthousiasmant, mais sont conscientes que la fréquentation reprendra lentement. Rappelons néanmoins que plusieurs musées ne sont pas rouverts. Il est utile de vérifier sur Internet.

Que faut-il en conclure ?

Les habitudes de consommation culturelle seront sans doute assez lentes à reprendre. Il semble aussi que l’avenir des musées passera par de nouveaux moyens de médiation notamment numériques.