Deux nouvelles expositions au Centre de la gravure dès le 8 février

Christiane Baumgartner – White Noise – du 8 février au 18 mai 2014

Notre musée étant exclusivement consacré à l’art imprimé, son rôle et sa spécificité dans la création contemporaine, cette exposition personnelle dédiée à Christiane Baumgartner prend un sens et une importance toute particulière dans notre programmation, outre le fait qu’il s’agisse de la première manifestation personnelle consacrée à cette artiste en Belgique.
En effet, Christiane Baumgartner donne à la gravure sur bois, son médium de prédilection, une modernité exceptionnelle, d’une part  en  creusant exclusivement ses matrices par des tailles horizontales , d’autre part en travaillant sur des formats monumentaux, certaines de ses œuvres  frôlant les 4m de longueur ou les 3 m de hauteur.
Son attirance pour la vitesse et le mouvement, sujet principal de tout son travail, s’accompagne d’une démarche basée sur la capture d’images, à partir de vidéos urbaines réalisées par elle-même ou de films documentaires, provenant bien souvent d’archives de guerres . Ces images d’autoroutes, d’aéroports, de champs d’éoliennes, d’explosions aériennes ou terrestres,  …  sont ensuite retouchées sur ordinateur par l’artiste avant d’être reportées sur d ‘immenses panneaux de bois qui seront ensuite gravés par Christiane Baumgartner durant de longs jours voire de longs mois !
Au travers d’une sélection de plus de 130 œuvres réalisées entre 1999 et aujourd’hui, l’exposition intitulée White Noise présentera  sur près de 800m2 l’univers de Christiane Baumgartner, sa fascination pour les trépidations et les chaos du monde et de ses habitants, sa volonté de retenir et de fixer les traces et les mouvements  du temps.
THE FAIR / Adolpho Avril, Olivier Deprez et Miles O Shea – du 8 février au 18 mai 2014

Hymne à la couleur noire, ode au livre, le BlackBookBlack est un processus qui ne cesse d’évoluer. Il fait se rejoindre la gravure sur bois et la performance. Nourris de cinéma et de poésie, Olivier Deprez et Miles O Shea ont développé ce projet collaboratif d’édition depuis 2006. Ils sont intervenus le plus souvent dans des bibliothèques, apportant leurs machines, presse et outils de reliure, pour fabriquer page après page un livre noir. Une fois terminé, le livre est disposé dans les rayons de la bibliothèque. Sans catégorie, ni étiquette, il voyage de rayon en rayon au gré du lecteur.
Deux personnages se cherchent dans le décor fantomatique d’une ancienne caserne. Le docteur A et  l’infirmier O s’y adonnent, entre autre activités étranges, à la gravure sur bois. Après la mort, après la vie est le projet mené par Olivier Deprez et Adolpho Avril à Vielsalm. Projet de livre de gravures qui s’étend et devient film d’animation. Ce récit prolonge le dialogue mené par les deux artistes depuis 2007. Dialogue qui s’est bâti à partir de la gravure sur bois et de son interaction avec le cinéma, leurs histoires respectives et la fiction des deux personnages.

Leave a Reply